29. Je souffre d'être tiraillé-e entre Moi et Moi

Il arrive que l'on se découvre plus préoccupé-e de notre intérêt et de notre plaisir propre que de celui d'autrui. Nous voyons alors combien certains de nos tourments, voire de de nos souffrances, peuvent être la conséquence directe ou indirecte de cet égocentrisme.  Du coup, dans ces moment de lucidité une réaction impulsive, sincère, nous incite à vouloir reprendre sérieusement notre vie en main. Ce "mouvement de l'âme" - comme disent certains - nous redonne alors le courage, la confiance et cet enthousiasme porteur qui suscite l'envie d'adopter désormais des comportements nouveaux, plus responsables, de s'individualiser sereinement.

Et pourtant : A peine engagée sur ce chemin voilà que des questions inquiètes surgissent :  est-ce qu'aller ainsi "vers la lumière" ne va pas me priver de tout ce qui "dans l'ombre" me  plaisait tant? Comment vais-je me résoudre à y renoncer?  Progressivement tiraillé-e entre ces deux Moi - l'égocentrique et le généreux - il nous apparaît alors bien difficile de trancher entre "ange et démon". Désorienté-e, découragé-e nous éprouvons un profond sentiment d'absurdité de l'existence.

Comment faire pour bien faire ?

L'erreur si souvent commise est de vouloir trancher abruptement entre un état et l'autre. Alors, qu'en fait, "l'ombre" est aussi indispensable à l'existence que "la lumière". L'une n'a jamais existé sans l'autre, nous rappellent philosophes, spiritualistes, scientifiques et psy de tous horizons. Ainsi, il s'agit juste d'une question de dosage de nos ombres et lumières, qui est à résoudre, et non de leur légitimité, de leur pertinence ou de leur réalité objective/subjective. © Léo Léderrey

Question : Comment ne plus être tiraillé-e entre Moi et Moi ?
Proposition : En acceptant la réalité totale de l'un et de l'autre, mais en apprenant à les doser!

Expéiences à vivre : Voir à ce propos le Guide Pratique que nous éditons





Réertoire d'autres situations